• Ceux des limbes

    Survivre en milieu hostile, échapper aux limbes, résister pendant dix jours, voilà le programme de la Sortie, épreuve initiatique des jeunes de 15 ans du Mont-Survie. Naha, des cercles supérieurs, doit faire sa Sortie mais pas Otolan, qui en est exempté car il est un rescapé.

  • Les Déracinés

    C’est au début des années 1930 que Wilhelm fait la connaissance d’Almah au cours d’une soirée réunissant des jeunes intellectuels viennois. Dans une cité aussi sophistiquée que Vienne, leur appartenance à la religion juive ne semble pas les inquiéter.

  • Changer l’eau des fleurs

    Entre secrets et révélations, le lecteur reste en haleine dans ce roman si juste, plein de poésie et d’humanité. Une ode à la vie et au bonheur simple.

  • Claudine à l’école

    Avez-vous lu Claudine à l’école ? Si oui, vous savez que c’est un roman qui fit scandale à sa sortie et vous savez pourquoi. Si non, comblez rapidement cette lacune. Mais, dans un cas comme dans l’autre, n’hésitez pas à (re)découvrir ce texte par le biais de cette adaptation BD très réussie.

  • Kisanga

    Emmanuel Grand nous entraîne une fois de plus au cœur d’un libéralisme désinhibé qui n’hésite pas à avoir recours aux assassinats pour maintenir son emprise impérialiste et garder le silence sur ses activités peu catholiques. Bon voyage en Afrique centrale, au gré d’un roman noir, social et politique.

  • L’Affaire Mayerling

    Œuvre singulière, à mi-chemin entre le thriller domestique et la fable écologique, L’Affaire Mayerling est un récit haletant, traité avec une grande maîtrise et un humour grinçant.

  • L’Écrivain public

    L’Écrivain public, sélectionné par le New York Times parmi les dix meilleurs romans policiers de l’année 2016, est un récit de flics et de voyous très cinématographique impossible à lâcher.

  • La Chambre des merveilles

    La Chambre des merveilles de Julien Sandrel est de ces romans qui vous percutent de plein fouet et vous mènent habilement sur le sentier de l’introspection. Partir à la rencontre de Thelma, Louis et tous les autres, c’est aussi la promesse de découvrir un récit bouleversant et lumineux.

  • La Distance de courtoisie

    Dans ce nouveau roman, Sophie Bassignac oscille entre le burlesque et le réalisme, le grave et le léger, dans un équilibre fragile, au charme puissant, qui nous réjouit et nous émeut comme le mariage improbable, mais savoureux, d’une peinture de mœurs et d’un vaudeville !

  • La Maison à droite de celle de ma grand-mère

    « La Maison à droite de celle de ma grand-mère » ce sont aussi les premiers mots de ce roman, qui nous embarque à la découverte de la Sardaigne. La grand-mère de Giacomo est hospitalisée et les médecins annoncent à la famille qu’il ne lui reste que peu de temps à vivre.