• 14 juillet

    Éric Vuillard est un créateur talentueux. Féru d’Histoire et de littérature, cinéaste, conteur hors pair, il nous confie au fil des années des récits remarquables sur des épisodes de notre passé collectif. Ici, il proclame que la prise de la Bastille est l’affaire de tous.

  • À ce point de folie

    Franzobel reprend un épisode tragique de la marine française, celui du naufrage de la frégate napoléonienne La Méduse qui quitte le port de Rochefort en direction du Sénégal en juin 1816. Suite à de mauvais choix du commandant, elle s’échoue sur un banc de sable au large de la Mauritanie.

  • À malin, malin et demi

    Une décennie après les événements racontés dans Un homme presque parfait, Donald Sullivan est de retour. À 70 ans, Sully traîne toujours son genou fichu, mais grâce à un petit héritage, il peut enfin ralentir la cadence. Éternel stoïque, il s’efforce de cacher à ses proches que son cardiologue ne lui donne plus qu’un an à vivre.

  • À son image

    Prix Goncourt 2012 pour Le Sermon sur la chute de Rome (Actes Sud et Babel), Jérôme Ferrari poursuit son œuvre avec un roman dense, intense et stimulant, dont la haute volée stylistique et la tenue romanesque font forte impression.

  • Asta

    Ást, c’est amour en islandais. Mais dans ce pays où chaque pierre semble abriter un poète, l’amour n’est pas toujours chose aisée. Laissez-vous conter la vie d’Ásta, bercée par les mots de Stefánsson.

  • Asymétrie

    Un seul roman, trois parties distinctes : un amour entre une jeune femme et un grand écrivain à New York, la longue attente d’un homme à l’aéroport et enfin, une interview musicale. Rien ne semble relier ces trois récits. Pourtant, dans ce premier roman ambitieux, les indices se cachent entre les lignes.

  • Au loin

    Finaliste du prix Pulitzer, Hernan Diaz impressionne. Son premier roman s’inscrit dans la lignée des grands récits de l’errance, ranimant le genre par son surréalisme, son ingénieuse réinvention du western et sa propension à exprimer les préoccupations de notre temps.

  • Avec toutes mes sympathies

    Olivia de Lamberterie livre, sans concession, un portrait intime et très émouvant de son frère. Un hymne au courage, au dépassement de soi et à la vie.

  • Balles perdues

    Quel regard peut porter une enfant sur une Floride rurale, paumée et poisseuse, où le port d’armes est une règle et l’abandon de l’État une généralité ? C’est, entre autres, les questions que nous pose le brillant roman de Jennifer Clement.

  • Carnaval noir

    Dans ce nouveau roman haletant, Metin Arditi nous emporte au cœur de l’histoire cachée de Venise et des fanatismes religieux contemporains. Carnaval noir, thriller cultivé aux ressorts vertigineux, pique la curiosité du lecteur jusqu’à la dernière page.