• Alix origines, t. 1

    Alix – l’un des personnages iconiques et historiques de la bande dessinée franco-belge – bénéficie décidément de déclinaisons de qualité. Qu’il s’agisse de sa version en sénateur romain quinquagénaire (Alix Senator, huit tomes parus depuis sa création en 2012) ou de ce nouveau spin-off contant les jeunes années d’un enfant intrépide (et au caractère bien plus tempétueux que celui imaginé originellement par Jacques Martin !) qui vit au cœur d’une Gaule libre et en paix.

  • Coyote Doggirl

    Coyote Doggirl est un western totalement dingue avec pour personnage principal une femme, mi-chien mi-coyote, qui monte avec autorité un étalon nommé Red. Lorsque l’on sait que Lisa Hanawalt, l’auteure de cette bande dessinée, est aussi à l’origine de la série animée Bojack Horseman, on est beaucoup moins surpris par son étrange rapport avec les chevaux mais aussi par l’incongruité (relative) de cette bande dessinée.

  • Dans la forêt des lilas

    Elles sont assez peu communes les histoires comme celles-ci. Celles qu’on imaginerait bien se faire raconter au coin d’un feu lors d’une veillée. Celles qui font un peu peur mais qu’on veut entendre quand même. Celles qui font pleurer mais qui sont belles quand même. Celles qui intriguent, celles qui choquent, celles qu’on ne veut pas lire mais qu’en fait, on finit par adorer. Dans la forêt des Lilas est une de ces histoires-là.

  • Dans un rayon de soleil

    Tillie Walden revient avec cet ovni graphique et littéraire. Une sorte de space opera avec la poésie de Miyazaki. Mia rencontre les collègues de son nouveau poste : Char, Alma, Julie et Elli. À bord de leur vaisseau, elles parcourent l’espace pour réparer de vieux bâtiments, en partie détruits.

  • GrassKings, t. 1

    Il existe une bourgade américaine dans laquelle des tragédies sanglantes se sont succédées à travers les âges. Aujourd’hui, trois frères se sont appropriés ce territoire, fixant leurs lois, vivant en semi-autarcie. Dans cette fratrie, il y a Robert, qui semble avoir perdu la raison depuis que sa petite fille a disparu, avalée par les eaux sombres du lac.

  • Harald et le trésor d’Ignir

    Nous sommes au VIIIe siècle, aux frontières de la mer du Nord. Dagmar, roi des Vikings, est entre la vie et la mort, maintenu par un sortilège qu’Ignir, dragon des mers, lui a jeté suite au vol de son trésor et d’une partie de ses richesses. Harald, fils de Dagmar, prend alors la tête d’une expédition ayant pour but de sauver la vie de son père.

  • Kidz

    Comment survivre à une attaque zombie ? En suivant une règle « simple » : les zombies n’étant pas cannibales, laissons-les manger le reste de la population pour assister ensuite à l’extinction de leur race ! C’est ce qu’ont fait les sept héros de cette histoire.

  • L’Herbier sauvage, t. 2

    En 2016, Fabien Vehlmann sortait des sentiers battus pour nous proposer un premier volume de son Herbier sauvage, un beau livre de témoignages illustrés autour de la sexualité, en duo avec Chloé Cruchaudet. Cette année, il nous offre un deuxième tome avec aux crayons, cette fois, David Prudhomme, tout en sensualité et délicatesse.

  • L’Invasion des imbéciles

    Épingler les travers humains et s’amuser des petits défauts de ses congénères, c’est un peu le credo de Tiphaine Rivière depuis Carnets de thèse (Seuil) qui disséquait avec malice le milieu universitaire. L’auteure change ici de registre pour nous embarquer dans une aventure fantastique racontant l’histoire d’Yvonne Letigre, 107 ans, contrainte de passer l’arme à gauche et coincée dans un monde extraterrestre, peuplé d’aliens un brin caractériels.

  • Le Corps collectif

    D’albums en albums, le discret Edmond Baudoin, pionnier d’une veine autobiographique dans la bande dessinée indépendante, esquisse une œuvre singulière et incontournable, en se libérant des modes et des chemins balisés. Avec Le Corps collectif, il creuse ce sillon en cherchant à dessiner l’invisible, le corps en mouvement.