• Amour minuscule

    La belle histoire d’amour et d’aventure du Port des marins perdus (Treize étrange) avait fait connaître Teresa Radice et Stefano Turconi en 2016, tandis que patientait en eux, depuis longtemps, le besoin d’écrire un récit beaucoup plus personnel : celui d’Amour minuscule.

  • Appelez-moi Nathan

    Un thème délicat et très bien abordé : Lila ne supporte pas son corps qui change, cette case de fille dans laquelle on l’enferme. Lila aime Faustine, mais elle n’est pas lesbienne. Parce que Lila, c’est un mec. Un garçon coincé dans un corps de fille.

  • Chroniques de Francine R.

    Le destin de Francine R. est, comme celui de beaucoup de femmes et d’hommes victimes du nazisme, incroyable de courage, de douleurs et de force. Arrêtée avec sa sœur en 1944 pour avoir couvert son frère, maquisard, elle sera questionnée et torturée avant d’être emmenée au camp de Ravensbrück.

  • Dansker

    Après Déserteur et Cafard, les éditions Presque Lune closent avec Dansker une trilogie de bande dessinée remarquable, d’une rare intensité où s’entremêlent passions et violences. Dans ce récit à couteaux tirés, Halfdan Pisket raconte la vie bouleversante de son père, turc arménien, qui, fuyant les exactions turques contre son peuple, choisit d’immigrer au Danemark.

  • Das Feuer

    Das Feuer nous plonge dans le feu de la guerre qui coule dans les veines des soldats, qui se nourrit du sang des hommes tombés, que rien n’éteint, pas même la boue et le charnier. Le soldat devient une ombre qui ressemble aux millions d’autres qui sillonnent les combats.

  • Dix nuits, dix rêves

    Après Je suis un chat et La Porte, les éditions Philippe Picquier publient une nouvelle adaptation en manga d’un roman de Sôseki. Dix nuits dix rêves, adapté par Kondô Yôko, vient donc étoffer la collection mangas/BD de l’éditeur spécialiste de l’Asie.

  • Heimat

    Avec une force et un courage incroyables, Nora Krug nous raconte sa jeunesse passée dans une Allemagne meurtrie et dévastée par les nazis. Elle nous raconte l’holocauste, l’angoisse et la peur vécues par les siens et par des milliers d’autres personnes, juives bien sûr mais aussi allemandes.

  • Indélébiles

    En 2015, après les attentats, nous étions tous Charlie. Mais combien d’entre nous lisaient régulièrement ce journal ? Combien d’entre nous pouvaient citer le nom de deux ou trois de ses collaborateurs ? Combien d’entre nous en connaissaient l’histoire, le fonctionnement et l’état d’esprit ? C’est ce que nous donne à voir Luz dans cet étonnant album aussi épais qu’un pavé qu’on lance pendant une manif.

  • L’Âge d’or

    Tout commence comme une chanson de geste dans la plus pure tradition médiévale avant de développer un puissant conte social. Cyril Pedrosa, accompagné de Roxane Moreil, révolutionne les codes du genre pour nous entraîner dans une épopée haletante.

  • La Flamme et l’Orage, t.3

    Le troisième tome confirme l’intérêt de cette BD fantasy destinée aux collégiens. Nous retrouvons les trois héros : Léor, Estevan et Carmine. Leur but : mettre en place un plan pour vaincre l’organisation destructrice et despotique nommée « La flamme ».