• Arnhem

    Vu de France, le point de bascule militaire de la Seconde Guerre mondiale intervient lors du débarquement, au moins pour le front ouest. C’est là le premier mérite de l’ouvrage d’Antony Beevor qui s’attache à décrire la bataille d’Arnhem, aux Pays Bas, et qui pourrait, à tort, sembler périphérique.

  • Berlin, 1933

    Pourquoi les correspondants des journaux internationaux sous le régime nazi ont-ils été incapables de mieux alerter le monde des horreurs à venir ? Telle est la question que pose Daniel Schneidermann dans Berlin, 1933.

  • Chers fanatiques

    Amos Oz, grand romancier israélien, quitte ici le domaine de la fiction pour nous livrer une réflexion sur le fanatisme et l’intolérance. Un texte plein de bon sens qui tente d’apporter un peu de hauteur sur des questions cruciales qui hantent notre actualité.

  • Depardon

    Depuis plusieurs années déjà, les éditions Points ont eu l’excellente idée de publier, en format poche, les œuvres du photographe Raymond Depardon, notamment l’immense et sublime Errance. Il y eut ensuite plusieurs ouvrages, de Beyrouth, à l’Abyssinie, en passant par Alger.

  • Dissidents du Maghreb

    Partant du constat que l’acception politique du mot dissident est rare au Maghreb et qu’il a souvent été « pensé » pour le monde communiste, Pierre Vermeren, professeur d’Histoire, et Khadija Mohsen-Finan, politologue, évoquent une Histoire méconnue de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie, loin d’une vision occidentale ethnocentrée du monde.

  • Être ou ne pas être Européen ?

    Rarement essai n’aura autant été au cœur de l’actualité la plus brûlante, tout en offrant la profondeur de champ nécessaire pour nous y plonger. Car les conséquences possibles, pour l’Europe et le monde, du référendum du 23 juin 2016 qui aboutit au Brexit, rendent la lecture du dernier livre de Robert Frank urgente ! L’auteur nous rappelle, dans ces pages graves et légères à la fois (évoquant la déclaration de guerre du 4 août 1914 ou l’inauguration du tunnel sous la Manche le 6 mai 1994), que cette « valse-hésitation » dure depuis plusieurs siècles.

  • Histoire mondiale de la France

    Événement éditorial de l’année 2017, l’Histoire mondiale de la France revient dans une édition non seulement augmentée de quelques chapitres, mais surtout abondamment illustrée. Chaque date (plus d’une centaine au total) est traitée en quelques pages par un des nombreux spécialistes ayant pris part à cet ambitieux projet, couvrant la plus large période possible, de la grotte Chauvet à nos jours.

  • L’Aventure Apollo

    Entre 1967 et 1972, sur fond de rivalité avec l’URSS, les États-Unis ont réussi le pari fou lancé par Kennedy de rejoindre la lune, d’y poser le pied et d’y mener des expériences pour mieux comprendre notre satellite – et donc la Terre. Grâce à un récit aussi vivant qu’accessible du programme Apollo, le lecteur se retrouve au cœur des missions, collé à son siège lors du décollage, bouleversé par la découverte de la fragilité de la Terre suspendue dans le cosmos, haletant dans les moments d’extrême tension où tout peut s’arrêter, euphorique à l’idée de faire partie d’une des plus grandes aventures scientifiques de l’humanité.

  • L’Impossible Prohibition

    Le livre s’ouvre sur la mort tragique par overdose d’une jeune fille à Bandol en 1969. Ce drame fut la pierre d’angle de l’édifice prohibitionniste, construit autour de la loi du 31 décembre 1970 et qui est toujours debout en France. À partir de là, l’auteur déroule l’histoire des tensions qui en découlent, entre pénalisation et prévention, appel à la guerre contre les trafiquants et écoute et compréhension du toxicomane.

  • L’Invention de Nithard

    Bernard Cerquiglini, professeur de linguistique française et membre de l’Oulipo, livre un essai érudit sur la naissance historique du français (ou plutôt du proto-français), grâce à son étude des « Serments de Strasbourg », pacte de non-agression et d’alliance entre deux petits-fils de Charlemagne, Charles Le Chauve et Louis le Germanique, contre leur demi-frère Lothaire.